La parité, c’est important.

Non, c’est vrai : ici, il y a peu, nous distribuions de bons conseils grâce au désormais célèbre site « Art de Séduire » afin d’aider les lecteurs malheureux à trouver l’âme sœur à l’aide d’accroches aussi élégantes que « Combien coûte ton cul ?« . Si personne n’aura ici le moindre doute quant à la surpuissante efficacité de cette technique (je salue ici tous ceux qui ont gagné +6 en charisme grâce à l’audacieuse stratégie), j’imagine bien que mon lectorat féminin a pu en prendre ombrage.

Par jalousie je suppose, quoi d’autre ?

Aussi, lectrices, il ne saurait être question de ne pas vous faire profiter à votre tour de fameux conseils afin de mieux comprendre l’homme, cette créature à la fois mystérieuse, fascinante et plutôt velue (hors boys band). C’est pourquoi nous traiterons aujourd’hui d’un ouvrage trop méconnu et vous étant destiné, Mesdemoiselles (Mesdemoiselles hétérosexuelles, je précise : les autres, à l’heure qu’il est, vous devez cuver votre champagne pour célébrer votre nouveau droit de faire tourner les serviettes avec votre dulcinée) :

Ce que veulent les hommes

On aurait pu s’en arrêter à la couverture, en fait

Ce fantastique ouvrage écrit par « trois célibataires » (ne vous demandez pas pourquoi) explique sans rire dès sa couverture vouloir « briser l’omerta pour nous révéler ce que les hommes ont dans la tête et dans le cœur« . Une omerta, donc, qui après s’être faite tataner la margoulette par cet ouvrage du courage, révélera tous les secrets pour que vous, viles femmes, n’ayez plus à relire 5 fois le SMS que vous venez de recevoir pour savoir si « :) » cache en fait une discrète révélation sentimentale.

C’est ça. Faites semblant que c’est pas vous.

Mais plutôt que d’étudier tout le livre, allons donc en voir la synthèse sur le fameux site « Heureuse en amour » (si, si) où une rédactrice a pris grand soin d’en tirer la substantifique moelle avant de conclure :

Une chose est sûre, ce livre a un peu changé ma vision des hommes mais également celle du couple. La vérité n’est pas toujours facile à entendre, mais elle est nécessaire pour nous permettre d’aborder les relations entre hommes et femmes avec plus de réalisme et de sérénité. Je me servirai très certainement de tout ce que j’ai appris pour réajuster certaines attitudes face aux hommes et ainsi améliorer nos rapports communs.

C’est vous dire si la qualité est au rendez-vous, puisque notre experte a été toute chamboulée de ces révélations et va donc désormais suivre les bons conseils de l’ouvrage. En attendant, enfilez votre scaphandre à médiocrité,  il est temps de plonger dans l’abysse.

A quoi pense un homme?Quand un homme rencontre une femme qui lui plait, il la place tout de suite dans une de ces catégories:
-femme avec qui il pourrait avoir une relation sérieuse.
-femme avec laquelle il n’aura qu’une passade.
0

En effet : le mâle n’a pas d’amies, de relation de boulot voire de connaissances. Lorsqu’il rencontre une femme qui lui plait, la première chose qu’il se dit c’est « Palsembleu, comment diable vais-je culbuter la gourgandine ? » suivi de « Et où vais-je l’enterrer après coup ?« .

Si la réponse à la première question est souvent floue, celle à la seconde est généralement « Dans la forêt de Rambouillet« . Bien qu’il soit aussi tout à fait possible de répondre cela aux deux questions, mais nous entrons alors dans un domaine qui ne sera pas du goût de tous les promeneurs.

Bref. Et puisque ce chapitre s’intitule « à quoi pense un homme« , sinon ?

Ah bah rien. Soit.

Faisons fi de cet oubli et passons donc à la suite : « Dix principes à retenir sur un homme« , et prenons-en quelques-uns au hasard.

Principe n°4: Les hommes ont tendance à profiter des femmes qui les laissent faire. Un homme profitera d’une femme qui dit oui à tout mais il ne restera pas avec elle.

Ou alors, c’est simplement que quand les gens ont la personnalité d’une endive, 99% de la population reste rarement avec, le dernier 1% étant principalement composé de descendants de Léguman. Surtout quand les gens disent vraiment oui à tout en fait.

« On se fait un ciné ce soir ?
- Ouiiiiii ! Hihihi !
- Okay, on se fait un petit film d’action alors ?
- Ho ouiiii, hihihi ! »-
Tu veux aller voir quoi ?
- Ouiiiiii ! 
- Hein ?
- Ouiiiii ! »
0

Ce type de conversation s’achève généralement avec la question « Veux-tu un parpaing dans la gueule ? » mais là n’est pas le sujet.

Principe n°5: En matière de sexe, les hommes croient à la règle du deux poids, deux mesures.Un homme n’envisage pas une relation sérieuse avec une femme qui couche avec lui trop vite. Il n’aura plus envie de la connaître si elle se donne facilement à lui.

Lectrice, toi qui a un jour eu une relation sérieuse avec un homme avec qui tu avais osé folâtrer le premier soir, sache que ton concubin était en fait un espion alien ou quelque chose du genre (les tentacules auraient dû te mettre sur la voie). Car c’est connu, pour une relation sérieuse, Mesdemoiselles, vous n’avez rien d’autre à proposer que votre cucu (je rappelle que ces conseils sont certifiés conformes par le site « Heureuse en amour » et sa rédactrice convaincue dixit elle-même). Sitôt que vous l’avez partagé avec un mâle, celui-ci se dresse fièrement sur le lit, éclate d’un rire diabolique puis hurle vers les cieux, le torse gonflé par la fierté « Je l’ai euuuu ! » ; l’homme bondit alors vers la fenêtre la plus proche tel un predator ayant un nouveau crâne à la ceinture et disparaît dans la nuit.

Ou se vautre puisque vous habitiez au 5e, et la police se demandera des jours durant pourquoi le mort avait ce sourire béat, bien qu’un rapprochement avec son absence de slip puisse être faite par les enquêteurs les plus hardis.

Bref, les filles, n’oubliez pas : il n’y a qu’une chose à connaître chez vous, et ce n’est pas vraiment votre personnalité. Et Heureuse en amour approuve ce message, c’est pas beau ça ?

Homme en vue subjective

Principe n°7:Les hommes sont naturellement enclins à coucher avec de nombreuses femmes. Ce n’est pas dans la nature de l’homme d’être fidèle. Quand il aime une femme il doit s’efforcer de refréner ses pulsions pour ne pas la perdre.

Le mot « naturellement » est lâché : « C’est pas ma faute, c’est la nature qui l’a voulu« . Messieurs, retenez bien cette phrase : avec elle, vous pourrez tromper quantité d’écologistes et d’amoureuses de la culture bio en toute impunité. Et si vous êtes vraiment joueur, vous pourrez même faire passer votre soumission à Dame Nature comme un acte militant. Quand bien même Dame Nature s’appellait Cynthia, avait 18 ans aux dernières nouvelles, et vous soumet drôlement moins depuis qu’elle sert d’engrais à un joli bosquet. Encore un geste écolo : vous êtes forts alors.

Principe n°8:Les hommes ont du mal à interpréter le discours des femmes. Si une femme veux discuter avec un homme, elle doit aller à l’essentiel pour lui faire saisir le message.

En effet : l’homme est un peu con. Ou alors, c’est juste qu’il regarde vos seins pendant que vous parlez, et puis le match va commencer. Rappelez-moi qui a écrit ce livre ? Ah, oui : trois célibataires. Je me demande bien pourquoi.

Du coup, il est temps, je crois, de passer à la suite : La première rencontre. Non parce que ça se travaille : comment faire bonne impression ? Comment rayonner au coeur de la soirée alors que ses yeux se perdront dans les vôtres ? Mais si, c’était vos yeux. Rhoo, allez quoi. Bon, bref : comment ?

Quand il la rencontre, un homme ne se projette pas dans une relation sérieuse avec:

Une femme trop timide.
Une femme trop directe et franche.
Une femme qui parle de sexe ouvertement.
Une femme facile.
Une femme saoule.

Il serait donc de bon ton que notre femme se contente de glousser et rougisse à la moindre évocation de la chose, puisque nom d’une pipe, femme, vous devez êtres de gentilles oies blanches. Pas d’alcool, pas de sexe, et de préférence ne pas fuir ou aller de l’avant : il faut attendre d’être cueillie tel un brin de muguet attendant patiemment dans la rosée du matin que Maurice le jardinier aviné vienne lui arracher la tronche en complimentant ses grosses clochettes de son haleine au saucisson.

Oui, vous avez le droit de soupirer de bonheur rien qu’à cette vision quasi-onirique. Allez-y, j’attends avant de poursuivre l’article. 

C’est bon ? Fort bien : reprenons.

Que doit faire une femme quand un homme qui lui plait l’aborde?

L’accueillir avec joie.

Pensez à toujours vous munir d’un collier de fleurs exotiques à placer autour du cou du mâle pour bien lui faire comprendre qu’ici, tu es le bienvenu, homme blanc. Toi avoir amené verroterie ? 

Et que doit-elle faire si un homme qui ne lui plait pas l’aborde?

Reconnaître l’effort qu’il lui a fallu pour venir la voir.

Voilà. Donc même si un gros relou vient vous emmerder, Mesdemoiselles, merci de lui remettre un bon point pour le féliciter. Et au bout de dix bons points, vous pouvez éventuellement lui remettre une photographie dédicacée de Patrick Sébastien.

Après, pas sûr que le message passe : si en plus il est content, n’hésitez pas à sortir le pistolet à clous.

Et puisque je vous sens enthousiastes, continuons dans la série de la classe et de l’élégance :

Comment obtenir le numéro d’un homme à la fin d’une conversation?
Lui donner son numéro. (NDLOC : le vôtre, pas le sien, sinon ça devient vite problématique)
Lui demander son numéro (s’il hésite à le donner, il n’est pas intéressé).

0

N’oubliez pas les filles : d’abord vous donnez votre numéro. Et ensuite, éventuellement, c’est à lui de décider s’il vous le donne ou non.  Et non, vous ne pouvez pas juste lui demander, sinon vous prenez aussitôt feu. Oui, le problème de la combustion spontanée est situé sur le chromosome X. Alors comme en plus vous en avez deux, ça prend d’autant plus vite, c’est une sorte d’allume-barbecue biologique. Ah, c’est pas facile, mais bon, hein, vous allez pas commencer à gueuler en plus. Je suis sûr que ça peut vous servir dans plein de situations.

Bon, mettons. Mesdemoiselles, vous arrivez à la fin du rendez-vous en un seul morceau, et mieux encore, vous pensez que ce mâle en vaut peut-être la peine. Que faire ? Va-t-il vous appeler ? Devez-vous l’appeler ? En tout cas, quoiqu’il arrive, la conversation téléphonique finit par arriver (non parce qu’il n’existe aucun autre moyen de communication au XXIe siècle démerdez-vous).

Que doit faire une femme au cours du premier appel?
Ne pas être trop bavarde
0

Règle numéro 1 : Ta gueule. Règle numéro 2 : Pense très fort à la règle numéro 1, mais en silence alors.

L’exemple à suivre

Manquerait plus qu’elle apprécie de discuter avec Monsieur, nan mais ho ! Elle se croit où ? On t’appelle pour que tu ramènes tes fesses, pas pour que tu racontes ta vie ! On t’a déjà dit qu’on en avait rien à faire du reste, alors tu vas pas commencer à nous le seriner, dis !

Le rendez-vous est arrêté ? Mesdemoiselles, vous avez attendu patiemment qu’il vienne vous trouver en soirée et maintenant il vous propose une sortie en tête à tête, comme par exemple une invitation à la fête annuelle du plus gros mangeur de saucisses ? En route pour encore plus de romantisme !

Ce qu’une femme doit dire lors du premier rendez-vous
Elle ne doit pas critiquer le lieu de rendez-vous choisi par l’homme (s’il lui demande avant, elle peut l’aider à choisir pour qu’il connaisse ses préférences).
0

L’homme a choisi. L’homme ne commet pas d’erreur. L’homme ne rit pas de ses bêtises. Dis-donc, tu veux qu’on reparle de la règle numéro 1 ?

Elle ne doit pas être trop bavarde.

Hé bin la revoilà la règle numéro 1. On l’avait déjà oubliée.

Elle doit éviter les sujets trop sérieux ou graves.

En effet, l’homme n’est pas là pour parler politique, religion, science ou je ne sais quel autre sujet chiant : femme, on attend de toi que tu parles d’arcs-en-ciel, de lapins, de poneys et éventuellement, mais uniquement si vous sentez que ça se passera bien, de licornes. On espère pour vous que vous n’avez d’ailleurs pas fait d’études, non parce que sinon, ça fait un peu prétentieuse. Si vous pouviez baver un peu en roulant des yeux pendant le repas, ce serait nickel.

Sinon, c’est moi où cette partie s’appelait « ce qu’une femme doit dire » mais ne comprend que des choses à éviter ? Sûrement un problème de maîtrise des négations. Non parce que non, ça veut un peu dire oui, quand même, hein ? Non ? C’est bien ce que je dis.

Ce qu’une femme doit faire lors du premier rendez-vous
Elle doit laisser l’homme payer l’addition (si les dépenses se poursuivent plus tard elle peut proposer de participer aux frais.
Mais elle ne doit pas inviter l’homme chez elle après le rendez-vous car ils risquent d’aller trop vite et de tout gâcher.

Encore une fois, rien le premier soir où il s’en ira en éclatant d’un rire diabolique, fenêtre, chute, slip. Souvenez-vous. Pour le reste, tout cela ressemble méchamment à un guide écrit par Tata Louisette au XIXe siècle. Vous en voulez la preuve ? Mettons encore : le repas se passe bien, et vous avez adoré cette soirée au concours du plus gros mangeur de saucisses ; que faire à présent ? Écoutons Tata Lo… nos trois célibataires de choc expliquer de quoi il retourne :

Contrairement à la femme qui se projette très vite l’homme reste réaliste et sait rapidement si la relation peut devenir sérieuse ou non.

Compris bande de rêveuses ? Vous êtes complètement à côté de la plaque : le réalisme est livré par UPS une semaine après les coucouilles lors de la gestation, permettant au mâle de pouvoir analyser sereinement la relation alors que vous, créatures de l’enfer, vous en êtes encore à vous rouler par terre en gloussant à l’idée de faire des bébés.

L’homme étant grand prince (évidemment, que croyez-vous ?), il laisse cependant filtrer des signes pour dire s’il veut du sérieux ou non. Prenons ceux qui signifient que son intérêt pour la femelle est limité : quels sont-ils ?

Il ne la sort pas régulièrement

Nous ne parlons ici ni de sa kikoute (allons, bande de forbans) ni de son cocker, mais bien de sa dulcinée. Car la femme, il faut la sortir et c’est toute une histoire : et vas-y que je gratte à la porte, et que je grogne parce qu’il n’y a plus de macarons dans ma gamelle, et que je rentre avec les pattes pleines de boue et de vernis pour en foutre partout… non. Il faut régulièrement l’emmener faire le tour du quartier marquer son territoire sinon c’est le souk à la maison.

Merci, Heureuse en amour. Merci, Ce que pensent les hommes. D’autres indices pour savoir si un homme n’est pas sérieux ?

Il disparaît sans prévenir et elle n’entend plus parler de lui.

Il est vrai qu’en général, quand il disparaît c’est qu’il n’est que moyennement intéressé (au bout de 20 ans qu’il est parti chercher des clopes par exemple, vous pouvez tout à fait commencer à vous interroger). Bien sûr, il se peut aussi qu’il s’agisse d’un ninja, auquel cas c’est parfaitement normal qu’il disparaisse de temps à autres, mais dans ce cas il est facile de le distinguer d’un mâle lambda, par exemple à cause de son goût prononcé pour les collants. Pensez à verrouiller le tiroir où vous rangez les vôtres sinon il va encore s’en faire une cagoule avant de lancer des shurikens sur la Twingo du voisin. Ces ninjas sont vraiment intenables.

Ces petites attentions qui le rend dingue d’elle!
Elle lui montre qu’elle s’intéresse à sa vie.
Elle le soutient et l’encourage en toutes circonstances.
Elle lui fait des compliments sur son apparence et sa manière d’être.
Elle lui offre des petits cadeaux de temps en temps.
Elle lui fait à manger ou livrer un repas de temps en temps.
Elle s’occupe autrement quand il n’est pas disponible.
Elle n’essaie pas d’aller trop  vite et ne le force pas à s’engager.

Bref, soyez sa mère.

Non mais en même temps, vous vous doutiez que c’était un ninja quand vous l’avez rencontré la première fois, non ? Le fait qu’il soit faible en groupe de 500 mais super fort en groupe de 1 ? Sa capacité à jeter des boules de phosphore devant lui pour un oui ou pour un non ? Tout de même ?

Mais assez ! Passons à la partie qui, si j’en crois ce texte, fera rougir les friponnes qui me lisent : le sexe.

Si. Là aussi, ils ont des conseils.

Une femme doit-elle coucher le premier soir?
Si elle veut du sérieux, NON.Il va la prendre pour une femme facile, pensera qu’elle agit ainsi avec tous les hommes et n’arrivera plus à se projeter dans une relation sérieuse avec elle. Il est conseillé d’attendre au moins le 5ème rendez-vous avant de céder aux avances d’un homme.

Avant le 5e rendez-vous, vous êtes une vilaine coquine. J’aime toute la précision de ce genre de conseil : pensez à compter le nombre de rendez-vous. Ne le faites pas quand vous en avez envie, ce serait mal : vérifiez votre agenda, téléphonez à votre meilleure amie, regarde votre horoscope, appelez Orly et si la tour de contrôle vous donne son feu vert : couchez.

Sinon, rentrez chez vous et regardez Derrick.

Quelle genre de femme attire un homme physiquement?
Une femme sexy, à l’aise dans sa tête et dans son corps.

Il est vrai que pour le sexe, ça aide d’être sexy. Et il parait que pour vivre, il faut être vivant (sauf si vous êtes une liche ou Grégory Lemarchal, auquel cas vous sortez plus de disques mort que vivant).

Du grand art.

Passons les conseils sur l’art de copuler avec son prochain : je vous laisse libre d’y trouver votre bonheur. Non : le mieux, c’est la partie « Après l’amour » dans laquelle on trouve des morceaux de bravoure. Après l’amour, donc ?

Il tient à elle un minimum pour rester et s’endormir à ses côtés. (si un homme s’endort après l’amour il est impossible de l’en empêcher, c’est physique)

Voilà. Alors sachez-le : l’homme fonctionne d’une manière bien étrange. Après l’amour, satisfait, son organisme profite de ses derniers râles pour envoyer toute l’énergie restante dans son corps vers son rectum ; il relâche alors dans l’atmosphère son énergie sous forme vaporeuse dans un ultime mais néanmoins tonitruant pet, se tourne sur le côté, puis s’endort. RIEN ne peut l’en empêcher. C’est physique on vous dit. 

Alors c’est ballot, surtout que dans le passage juste avant, on nous disait que l’homme aimait « faire l’amour dans des lieux insolites.« . Du coup ça doit être un peu le bordel cette affaire, on doit retrouver des mecs endormis partout. 

« Hé bien Berthier, merci d’être venu à cette réunion. Je vous raccompagne à l’ascenseur ?
– Volontiers.
– Parfait, tenez il arr… MAIS ? Qu’est-ce que c’est que ça ? Que fout ce type tout nu à roupiller dans la cabine ?
– Je crois que c’est Mauricet Monsieur, de la compta. Il n’y peut rien : il a une relation au travail.
– Non mais ça commence à bien faire ! L’autre jour j’ai retrouvé Martinot en train de pioncer dans un conduit d’aération ! Et Francis dans le bac à verre !
– Ah non mais Francis, on est d’accord, il est fou. M’enfin bon, je pense qu’il se dit que c’est correct, surtout depuis la fois où vous…
– JE M’ÉTAIS JUSTE ENDORMI AVEC CETTE CHÈVRE DANS LES BRAS D’ACCORD ? CA N’A AUCUN RAPPORT ET IL N’Y A AUCUNE PREUVE ! »
0

Heureusement, le site n’hésite pas à enfoncer le clou. Quid si le mec n’a pas envie de rester là ?

Il ne tient pas à elle et trouvera la force de se rhabiller pour reprendre sa liberté.

Il « trouvera la force de se rhabiller« . L’homme va ramper sur le sol en serrant très fort fesses et dents, se tortillant comme un gros vers en essayant d’enfiler ses chaussettes sans laisser s’échapper le peu d’énergie qu’il lui reste. Puis, il rampera à demi-nu dans les couloirs avoisinant jusqu’à regagner la rue où, avec un peu de chance, il parviendra à héler un taxi. 

C’est terrible. On dirait qu’on nous parle d’un baleineau échoué.

Mais, il n’y a pas que le sexe dans la vie : comment se comporter pour garder ce brillant mâle que vous avez su conquérir ? Par exemple, lorsqu’il revient d’une soirée avec vos amis ? Mais si, vous savez déjà ce qu’il faut faire. Souvenez-vous : 

Une femme ne devrait pas trop questionner un homme quand il rentre d’une soirée avec ses potes car cela gâche le plaisir qu’il a de la retrouver.

Règle numéro 1 : le retour.

« Bonsoir chérie !
- Bonsoir mon choubidou.Tu as passé une bonne soirée avec tes amis ?
- NAN MAIS HO ! TU TE CROIS OU ? CA TE REGARDE ? De toute façon j’en ai marre tu t’intéresses toujours à ma vie, c’est dégueulasse, maintenant je n’ai plus de plaisir à te retrouver, je retourne boire des bières avec les copains ! »

0

Encore une fois : écrit par trois célibataires. Hmmmm. Mais pourquoi donc ?

Quand vous retrouvez ceci à la maison, c’est qu’il est temps d’en partir

Le match de foot à la télé. 

Ne jamais déranger un homme pendant son match! Si une femme annule ses projets pour que son homme regarde son match, il aura une haute estime d’elle. Un homme aime que sa petite amie regarde un match avec lui, mais en silence!

Si elle pouvait aussi décapsuler les bières, ce serait cool. A noter qu’elle doit le faire en silence : la femme ne peut pas commenter le football. Elle n’en comprend pas les règles. A ce qu’il paraît que si l’on répète trois fois la règle du hors-jeu à une femme en moins de 5 minutes, sa tête explose.
Non mais genre. Bientôt, elles vont aussi croire qu’elles peuvent jouer au foot. Pfff.

Et donc, l’auteur de cette synthèse a trouvé ces commentaires pertinents. Intéressant : je serais curieux de savoir ce qu’elle ne trouve pas pertinent, du coup.

Les sorties en couple
Un homme n’aime pas être invité par sa femme à des sorties en couple car il doit faire attention à ses faits et gestes et se sent jugé par les amis de celle-ci.
Il fait l’effort de venir pour faire plaisir mais il aime que ça en finisse au plus vite.
Un homme se sent plus détendu et lui même quand il organise des sorties en couple avec ses amis.
Une femme doit se montrer indépendante et ne pas chercher constamment l’attention de son homme pendant une sortie.

0

Mesdemoiselles, vos amis sont relous : merci de libérer Monsieur de ces derniers. Par contre, ses amis à lui sont forcément cools : merci de fermer votre gueule (ça alors ! Cette règle numéro 1 est décidément bien utile) quand ses amis sont là pour qu’il puisse pleinement en profiter. Et faites péter les crackers, ça fait faim, là.

Les présentations officielles
Une femme doit tout faire pour s’entendre avec la mère de son homme car il déteste avoir à choisir entre les deux femmes qu’il porte dans son coeur.

Plus haut je disais « Soyez sa mère« , grossière erreur : « Soyez le bras droit de sa mère » serait plus exact. 

Attendez, comment pourrait-on être encore plus rétrograde ? Ah, je sais :

Le mythe de la femme au foyer
Bien qu’un homme aime une femme forte et indépendante il reste accroché au mythe de la femme au foyer.
Il aime:
qu’elle prenne soin de son intérieur.
qu’elle l’aide à s’habiller.
qu’elle lui fasse à manger.
C’est à travers ces petits gestes qu’il se rend compte de l’amour qu’elle lui porte.

« Forte et indépendante« , comprendre « Suffisamment forte pour porter le bac à linge et suffisamment indépendante pour se barrer quand les copains sont là« . En effet, ça se tient, il manquait juste deux-trois mots.

Et, oui, l’amour se mesure à la fréquence à laquelle vous passez l’aspirateur. Rrrrr, passion.

L’érotisme, allégorie.

Allez, passons en revue la suite et accélérons : il y aurait trop à dire.

Une femme ne doit pas entamer une discussion sérieuse quand un homme n’est pas disponible.

Elle doit attendre sur le bas côté et éventuellement lui envoyer des SMS pour lui signaler qu’elle a quelque chose à lui dire. Par exemple, attendre qu’il ait fini sa partie de PES avant de lui annoncer que vous êtes enceinte. Il y a des priorités.

Quand un homme et une femme vivent ensemble, ça les rend plus proches.

Et quand on met deux biscuits l’un à côté de l’autre, ils sont l’un à côté de l’autre. La vache, on peut dire qu’ils ont « brisé une omerta » nos bons auteurs. Vite, remettez-les tabous, c’est trop d’un coup !

Horrible vérité n°1: Les hommes se servent des femmes pour coucher car ils détestent être en manque.

Alors que les femmes font du tricot et on en parle plus.

Horrible vérité n°2: Les hommes trompent les femmes qu’ils aiment par besoin de variété sexuelle.

Oui, c’est automatique. Ah mais on a déjà essayé d’enfermer un mec pour voir ce qu’il se passait et commet il variait les plaisirs : au bout de 3 semaines sans nouveauté, son corps se met à développer d’étranges pouvoirs de téléportation pour aller courir la gueuse « par besoin« .  L’armée s’en servirait à l’heure actuelle, mais pour l’instant, les résultats sont encore aléatoires : la plupart des sujets tests ont été retrouvés au zoo.

Horrible vérité n°5: Les hommes n’ont aucune inclination naturelle pour le mariage.

Alors que les femmes, si : saviez-vous que lors de l’accouchement, le plus difficile à faire sortir après une petite fille était la robe et le bouquet allant de pair ? 

Conclusion: le désir sexuel est à la source de tout acte masculin!

Sans oublier le football, la bière et bien évidemment sa maman.

Voilà. Je vous remets la conclusion de la damoiselle qui a étudié ce livre pour Heureuse en amour ?

Une chose est sûre, ce livre a un peu changé ma vision des hommes mais également celle du couple. La vérité n’est pas toujours facile à entendre, mais elle est nécessaire pour nous permettre d’aborder les relations entre hommes et femmes avec plus de réalisme et de sérénité. Je me servirai très certainement de tout ce que j’ai appris pour réajuster certaines attitudes face aux hommes et ainsi améliorer nos rapports communs.

Et le plus beau ? 

C’est que ce livre a trouvé un éditeur et est vendu en échange de vrai argent pour vous aider, vous, les femmes.

Remarquez, il y a une vraie réflexion derrière ce bouquin : je suis encore en train de chercher qui on prend le plus pour un con.

Simone de Beauvoir disait « On ne nait pas femme, on le devient« .

Jean-Paul Sartre, qui n’était pas le dernier pour la déconne, avait ajouté la première fois qu’il avait entendu la célèbre maxime dans la bouche de sa femme qui n’était plus toute jeune « On ne nait pas moche, on le devient » ; le calembour lui valut un vigoureux coup de clé anglaise dans la margoulette, provoquant chez lui un strabisme qui devint sa marque de fabrique. Il ne fit, dès lors, plus de remarque désobligeante, et n’osa pas non plus demander ce que sa femme pouvait bien faire avec pareil outil de mécanique dans son sac à main ; parti bouder dans son coin en grommelant la pipe en bouche, la légende raconte que c’est en maugréant sur le fait qu’on ne l’y reprendrait plus qu’il inventa l’existentialisme.

Ah, si seulement Jean-Paul avait eu internet ! Que n’aurait-il pas pu s’instruire et ainsi mieux comprendre sa douce et tendre, trouvant les mots les plus justes pour la faire rêver, rougir et rire et l’emportant dans un tourbillon de séduction ! Non, quelle malchance : il n’eut pas la chance de connaître un site dont nous avions déjà parlé ici, et expliquant les choses les plus mystérieuses de ce monde : ausujet.com. Et à l’approche des beaux jours, il me parait de bon ton d’aider mes lecteurs à pouvoir mieux se faire comprendre de l’autre moitié de l’humanité (celle qui lit Public en cachette) en disséquant l’un des nombreux articles disponibles dans cette mine de la connaissance.

Souvenez-vous : nous avions déjà appris grâce à celui-ci comment devenir un ninja, ce qui permettait déjà de se rapprocher des femmes d’une certaine manière, par exemple en les observant perché depuis les toits des avenues marchandes ou en les pistant à partie de leurs excréments tel un fier trappeur d’orient (« Vous sentez ce petit goût de Häagen-Dazs ? Ca sent la soirée pyjama pilou, nous approchons mes amis !« ), mais avouons-le, la chose à ses limites, tant la femelle homo sapiens a des réticences à trouver attirants la plupart des individus mettant des collants sur leur têtes, à l’exception bien sûr des braqueurs et autres preneurs d’otages, principalement en raison du syndrome de Stockholm, méthode de drague relativement déconseillée par la plupart des tribunaux ainsi que par le GIGN pour des raisons qui leur sont propres.

Alors, aujourd’hui, essayons de comprendre comment aborder une fille, et ce, sans utiliser de harpon (souvenez-vous que le capitaine Achab est mort célibataire), pour qu’enfin, mes lecteurs et lectrices vaguement hétérosexuels (je suis désolé que mes lecteurs à la sexualité réprouvée par l’Eglise ne puissent pas profiter des fabuleux conseils distillés ici, je suis sûr que ça va leur manquer) puissent passer un été serein fait de flirt délicat et de romance profonde

Figure 1 : Entamer une romance profonde en apprenant à une étudiante les principes de WoW grâce au Wifi de la bibliothèque universitaire

Vous êtes prêts pour une leçon de vie ? Alors fort bien  : ausujet.com, nous vous écoutons religieusement. Expliquez-nous tout.

Comment aborder une fille? Ceci est une bonne façon d’aborder une fille dans un cadre public sans avoir l’air d’un obsédé. Vous pouvez rencontrer des femmes partout. Vous pouvez même rencontrer votre future femme à attendre à un arrêt d’autobus

Oui, car aborder une fille est une chose, mais si vous le faites en roulant des yeux fous, la bave aux lèvres et vêtu d’un long imperméable dont dépassent vos jambes velues, il y a de fortes chances que la bougresse utilise son taser sur vos parties les plus intimes, ce qui n’est pas considéré, même par ausujet.com, comme le signe d’un amour naissant (contrairement à la bombe à poivre, puisque si vous parvenez à vous abriter derrière un pavé de boeuf au moment du tir, vous avez une petite chance de pouvoir l’impressionner grâce à vos talents de cuisinier éclair).

A noter que l’on peut rencontrer des femmes partout, MÊME à un arrêt d’autobus, ce qui est tout de même incroyable. Je ne savais pas qu’elles étaient tolérées dans les transports en commun : sinon en général, elles se regroupent, gloussent et après on ne peut plus lire paisiblement son intégrale de Proust dans le bus, comme chacun sait. Mais passons, et allons donc voir comment opérer pour approcher sa proie sans la faire fuir.

1. Vous devez sortir de chez vous et vous efforcer de trouver des filles! La plupart des filles intelligentes et élégants ne font pas du porte à porte pour chercher des conquêtes.

Apparemment, la fille ne serait pas, contrairement à ce qu’affirment certains, un nuisible domestique : elle ne profite pas de la nuit tombée pour s’infiltrer chez vous, vous obligeant le matin à les chasser de votre lit. Je dis bien « apparemment » puisque lorsque l’on est un homme de ma trempe doté d’une touchante modestie, c’est un vrai problème ; je travaille d’ailleurs actuellement à une version améliorée de la lampe anti-moustiques avec une statue brillante échelle 1:1 de Ryan Gosling posée devant ma porte et qui envoie du 220 quand on la touche (avec même un petit bac pour récupérer les cadavres en-dessous, comme sur le modèle original contre les volants nocturnes), mais ce n’est pas encore tout à fait au point, puisque certaines survivent et râlent un peu, empêchant l’honnête homme de dormir, voire l’obligeant à se lever avec un fusil de chasse pour restaurer la sérénité du silence nocturne. Mais je m’égare comme trop souvent.

Oui, donc, disais-je : la fille ne se cacherait pas naturellement chez vous à en croire ausujet.com, qui tient à préciser qu’il est généralement inutile de fouiller ses placards pour voir si une ne s’y serait pas cachée par le plus grand des hasards. Mais bon, à en croire le même site et ses étranges formulations, certaines feraient du porte à porte (pas la plupart des intelligentes et élégantes, mais une minorité et toutes les autres, si). C’est quand même pratique, reconnaissons-le. Enfin : mettons que vous soyez du genre à faire des efforts et que vous sortiez de chez vous ; que faire maintenant ?

2. Entrez dans un lieu public comme une école et observez bien les filles

Logiquement, la police devrait passer vous chercher quelques minutes plus tard en utilisant les mots « pédophile » et « pervers » dans les qualificatifs du procès verbal de votre arrestation. Les jeunes filles des écoles élémentaires sont généralement très prudes, comme beaucoup à 9 ans, et ne se montrent que rarement sensibles à votre charme. Cependant, si par le plus grand hasard, vous tombiez dans une école de commerce (ce qui n’est pas vraiment un lieu public, mais vous avez peut-être de l’argent et ça reste une école) et ce en début d’année, vous pouvez utiliser la formule magique « Mais si, c’est obligatoire pour l’intégration » juste après avoir expliqué à une jeune étudiante poumonnée ce que vous attendiez d’elle : grâce à la magie de l’abrutissement des masses, beaucoup de gens sont prêts à faire beaucoup de choses pour « s’intégrer« , n’hésitez donc pas. D’ailleurs, si c’est une falucharde, c’est encore mieux, mais n’oubliez pas dans ce cas que coucher avec quelqu’un en état de mort cérébrale ne compte pas (si vous ne savez pas ce qu’est un faluchard : soyez heureux, mais si vous savez déjà ce qu’est une mort cérébrale, alors vous avez déjà pas mal cerné le sujet).

La faluche a aussi eu ses heures sombres (non, je ne parle pas du coma éthylique)

3. Recherchez à maintenir le contact visuel

Déplacez-vous autour d’elle si elle tourne la tête grâce à de fougueux entrechats, et n’hésitez pas à courir si elle tente de s’enfuir. Pour sûr, comme l’annonce le site vous n’aurez pas « l’air d’un obsédé ». 

4. Souriez. Évitez de vous montrer trop sur de vous, sinon vous allez avoir l’air prétentieux, mais vous ne devez pas avoir peur non plus. Certaines filles aiment les gars timides. Mais la plupart d’entre elles veulent un gars qui n’a pas peur parfois de sortir des sentiers battus.

 Particulièrement lorsqu’il s’agit d’enterrer leur corps : ça a quelque chose d’assez excitant.

5. Abordez la fille avec confiance, n’utilisez pas des phrases toutes faites pour entamer la conversation (des phrases que vont tout de suite comprendre que vous êtes là pour du sexe, romance, ou des rencontres. …), cela fonctionne rarement. Un simple « Bonjour, comment allez vous ce soir? » devrait briser la glace. Ou, si vous êtes un adolescent, quelque chose de moins formel comme « Hé, comment ça va? » ou « Hé, Quoi de neuf? » suffira. Être poli et amical facilite toujours les choses.

Le site propose donc des phrases toutes faites pour les plus jeunes, afin de s’adapter à son public, remplaçant le ringard « bonjour » par un « hé ! » de bon aloi ; on complétera donc avec, si vous êtes un vrai jeune, un « S’lut, ç’va ? Huhuhuh… haaaan morteeeelle cette soirée !« , si vous êtes une racaille « Ho Mad’mazelle ! Mad’mazelle ! Vazy réponds ! Réponds vazy c’est bon tu m’allumes quoi *crachat au sol* ça va ? Bien ou bien ?« , ou «  » si vous êtes le mime Marceau.

C’est dans ces moments là que l’on félicite ce dernier d’avoir appris à mimer les relations charnelles seul, ses techniques de drague n’ayant pas toujours été pleinement efficaces. C’est ce que l’on a appelé « L’onanisme artistique« , même si cette appellation sert aujourd’hui à désigner une bonne partie de l’art contemporain.

6. Attendez les signes qui montrent qu’elle est intéressée: rire (à vos blagues), jouez avec ses cheveux etc …Si elle fait un contact physique, comme vous toucher le bras tandis qu’elle rit, c’est un bon signe.

Attention cependant : si elle rit à vos blagues, pourtant nulles, elle a peut-être juste un humour contestable, et mieux vaut alors lancer du phosphore à ses pieds pour disparaître dans un rire maléfique avant que la situation ne dégénère. De la même manière, les nuances sont importantes : si elle vous touche le bras puis le brise en trois morceaux grâce à sa maîtrise du krav-maga, il n’est pas pleinement certain qu’elle soit folle de vous. Contentez vous de rester digne et de balancer le phosphore qui resterait encore de vos précédentes rencontres de l’autre main avant de vous replier. Vous reviendrez plus tard l’assommer à coups de plâtre (mais après être devenu un ninja grâce au même site, donc, tout cela est parfaitement cohérent).

7. Comprenez bien ses allusions si elle n’est pas intéressée. Si elle est occupée, ou si votre génie comique n’est pas apprécié, dites quelque chose comme: « C’était un plaisir de vous rencontrer » ou « c’était sympa de te rencontrer » et arrêter le massacre. Si vous vous imposer trop directement, il se pourrait que certaines femmes se sentent menacés.

Tout comme la langue française à la lecture de ce site. Qui, par ailleurs, n’hésite pas grâce à une habile rubrique « Astuces » à distiller d’autres précieux conseils pour faire fondre votre cible comme neige au soleil (ou coke sous museau).

Si elle rit devant un film de Franck Dubosc, même sanction : une porte dans la face

Hygiène: Lavez vous, brossez vous les dents, nettoyer vos oreilles, couper vos ongles, arrachez les poils de votre nez. Les femmes remarquent tous les défauts, soyez sûr de bien les cacher.

Elles peuvent donc aisément remarquer que vous êtes un homme, faites bien attention.

Habillez vous correctement: demandez à votre sœur ou votre mère pour obtenir des conseils, portez des chaussures propres, sentez bon, mais n’y allez pas trop fort avec la lotion après-rasage et l’eau de Cologne.

Si vous demandez des conseils pour aller draguer à votre mère, méfiance : vous finirez probablement avec des bretelles, une chemise à carreau et l’air relativement stupide (tout dépend de l’âge de votre maman). Cela dit, si vous souhaitez draguer une hipster, cela peut marcher. Vous pouvez même carrément demander conseil à mémé pour qu’elle vous transforme en prince du vintage, et là, laissez-moi vous dire qu’entre deux morceaux de Lana Del Rey, elles tomberont dans vos bras et n’hésiteront pas à indiquer sur Foursquare que c’est la soirée de leur vie.

Sinon, pour draguer une hipster, vous pouvez juste vous promener avec un gros appareil photo. En général, ça suffit.

Si une fille est toute seule, ne lui faites pas remarquer qu’elle l’est, et méfiez-vous si elle est dans un groupe d’amis car vous finirez par avoir à impressionner plus d’une fille.

Mufasa l’avait bien dit : jamais tout le troupeau d’un coup.

Pour les garçons, n’oubliez pas que les filles ont naturellement une vision plus large des choses que les hommes. Quand une fille regarde de son côté, elle pourrait essayer de vous observer. À l’inverse, soyez prudent si vous regardez une fille plus que la normale et vous pouvez voir les côtés de ses yeux: elle peut probablement vous voir tout aussi bien que vous le pouvez!

La femme est donc en réalité un caméléon : grâce à ses yeux habilement placés des deux côtés de son visage, elle peut vous observer même lorsque vous n’êtes pas en face d’elle. Attention donc à ne pas se curer le nez, tripoter sa braguette ou s’enfoncer des buritos dans les narines (je vous connais) pendant qu’on ne vous regarde pas : la bête vous regarde TOUJOURS. Heureusement, elle est comme le T-Rex : si vous ne bougez pas, elle ne vous verra pas.

Vous pouvez donc combiner tous ces conseils, une fois votre cible abordée, avec une autre série de conseils du même site : Comment savoir si elle m’aime ?

1. Entonnez une petite conversation. Cela va vous aider à apprendre des petites choses qui vous seront utile dans l’avenir. 

Vous avez abordé la fille ? Bien, maintenant, hardi petit ! Il est temps de la faire céder à votre charme naturel en entamant une petite conversation avec elle afin de cerner à qui vous avez affaire. Elle peut par exemple vous révéler son goût pour les comédies (proposez-lui un cinéma), Coldplay (trouvez-lui deux places de concert) ou pour le troisième Reich (offrez-lui une photo dédicacée de Marine en bikini). Si vous n’avez pas de conversation, et que vous aussi, vous ne comprenez pas en quoi on utilise le verbe « entonner » pour une conversation, à part si l’on est le Chevalier Blanc, contentez-vous de dire « Hey, on fait comme dans Drive ? » : vous passerez pour un fieffé cinéphile, son petit coeur craquera, et vous pourrez rester trois heures sans parler, elle trouvera ça génial.

Un autre signe pour savoir si elle vous aime si elle rit d’une blague normalement ennuyeuse ou stupide. 

 N’importe quel sketch de Jean-Marie Bigard fera l’affaire. Si elle y rit, coincez-lui la tête dans une porte : elle ne vous mérite pas.

 Elle peut ne pas être en mesure de vous regarder droit dans les yeux et peut rire beaucoup.

Par corollaire, si vous faites fumer un pétard à Mimie Mathy, elle se met à aimer tout le monde.

3. Remarquez si elle vous touche plus souvent que vos amis (elle essaie sans cesse de toucher votre main ou quelque chose dans ce genre). Si elle trouve des excuses pour le faire, alors vous êtes probablement sur la bonne voie.

« Arrête d’essayer de me toucher les seins » est une excuse que la femme sort régulièrement pour saisir votre main entre ses petits doigts et qui doit donc signifier qu’elle vous aime très fort secrètement. Enfin, j’imagine, faisons confiance à ce site de qualité.

4. Observez comment elle vous regarde. Si elle vous aime, elle vous fixera du regard pendant un certain temps [...] Vérifiez si ses yeux s’illuminent quand elle vous voit ou entend votre nom.

Oui enfin si ses yeux s’illuminent, c’est probablement un T-1000.

Figure 2 : un T-1000 vous regarde tendrement

5. Regardez ses amies. Si vous voyez la plupart de ses amies vous regardent et sourient ou rigolent, cela signifie qu’elle s’est confessée à ses amies sur votre sujet.

Ou que vous avez la braguette ouverte. Mais cela dit, elle a peut-être confessé ce fait à ses amies, ce n’est pas entièrement faux.

6. Attention à la demoiselle en détresse. Si vous êtes dehors et la fille que vous aimez est proche et commence à dire haut et fort: « J’ai froid! », C’est une allusion subtile qu’elle veut que vous lui donniez votre pull. C’est un geste très doux, surtout si vous voulez montrer à la fille que vous l’aimez.

Malheureux, là il y a désaccord : jamais, au grand jamais, il ne faut se montrer serviable avec une dame, à part si vous êtes sûr d’avoir monté un plan plus diabolique que le sien : donnez-lui votre pull et vous deviendrez son meilleur ami gay. Non, la vraie technique, lorsqu’elle dit « J’ai froid! » consiste à ne la laisser sortir du frigo que lorsqu’elle sera enfin prête à signer ce foutu papier où elle vous lègue sa fortune.

Coups: Si elle essaie de vous frapper (par exemple, une «gifle» sur le bras), alors elle a probablement des sentiments pour vous. Si vous faîtes semblant d’avoir mal et que la fille semble amusée, alors elle vous aime. Si vous faîtes semblant d’être blessé et que la fille semble un peu inquiète, elle vous considère juste comme un ami.

Et si vous faites une hémorragie, il y a de fortes chances qu’elle ne vous aime pas.

Mais heureusement, le site sait comment faire pour ne pas pousser ses lecteurs au harcèlement sexuel maintenant que la loi sur le sujet est levée :

Il y a des filles qui font semblant de vous oublier, de vous détester de ne pas apprécier votre compagnie et de râler, alors qu’elles pensent tout le temps à vous.

Elles peuvent aussi dire à ses amies et même à ses meilleures amies qu’elles ne vous aiment pas et aimeraient ne plus avoir à vous supporter, elles pourraient vous critiquer à chaque fois qu’on aborde un sujet sur vous, ou bien parler à ses amies en vous critiquant et en les poussant à dire des mauvaises remarques sur vous juste pour le plaisir d’entendre parler de vous.+ et aussi pour que personne ne cache qu’elle vous aime.

Outre cette incroyable maîtrise des accords, on notera la capacité de l’auteur à rassurer son lectorat : « Oui, elle a peut-être dit à toute la ville que vous étiez une petite merde, mais c’est probablement parce qu’elle vous aime secrètement. C’est dans la poche !« .

Alors, si avec tout cela mes bons lecteurs, vous ne parvenez pas à faire tomber la douce dans votre escarcelle et à lire dans ses yeux humides l’amour pur qu’elle vous portera instantanément, si malgré tout la bête s’enfuit et préfère d’autres compagnies à celle de l’excellent homme de goût que vous êtes, puisque vous lisez ce blog, permettez-moi de vous proposer un ultime article :

Comment fabriquer une poupée vaudou ?

 Car à défaut de gagner son coeur, vous avez encore le droit d’être mauvais perdant. Et tout le monde ne maîtrise pas forcément les objets contondants.

A part Simone de Beauvoir et moi, cela s’entend.

Merci, ausujet.com.

Février est un mois gnan-gnan.

C’est comme ça, que voulez-vous : avec la Saint Valentin, vous avez pu constater que bien avant la semaine dernière, tout le monde vous ennuyait avec de sombres histoires de cadeaux, de bisous et autres fleurs. Rien à voir avec le commerce, comme toujours. Par ailleurs, comme si un malheur sirupeux n’arrivait jamais seul, voici que c’est aussi la saison des Enfoirés, qui comme chaque année, reviennent se battre et lutter contre la pauvreté avec toute leur « générosité » (terme générique dont j’ignore la signification tant on le met à toutes les sauces sitôt que l’on parle d’artistes). Générosité qui s’arrête dès qu’il faut prendre plus de 5 minutes pour composer une chanson soi-même : nous avons donc pour la saison 2011 une énième reprise, tant de la musique que des paroles, avec seulement quelques phrases de changées, parce que sinon c’est trop fatigant. A noter aussi que, comme à chaque fois, on trouve parmi les Enfoirés de fabuleux personnages, comme Michèle Laroque, qui vous demande de filer votre pognon pour aider les plus pauvres, mais qui jusqu’en 2010, était en exil fiscal à Las Vegas, parce que donner du fric pour aider les autres, d’accord, mais à condition que ce soit justement le fric d’autrui.

Bref ; en ce mois rose et sucré, laissez-moi faire preuve d’un peu de parité, et me tourner vers nos amies les femmes pour leur proposer de traiter un sujet qui jusqu’ici, n’avait été vu que d’un point de vue masculin : la séduction.

Car les conseils de drague sur internet ne sont pas l’apanage des mâles velus ; moult sites proposent à ces dames de comprendre ces créatures à la fois mystérieuses et peu discrètes que sont les hommes. D’où viennent ils ? Que veulent ils ? Pourquoi s’acharnent ils toujours à pisser debout et à en mettre partout plutôt que de s’asseoir ? Et il y a l’embarras du choix ! Aussi, permettez-moi de vous proposer ce jour un pot pourri de quelques articles trouvés de-ci de-là sur la vaste toile, qui vous donneront, mesdemoiselles, car vous êtes nombreuses à fréquenter ces lieux, les clés pour que les possesseurs de chromosomes Y vous tombent dans les bras. Au moins ça, oui. Hmmm. Mais commençons plutôt.

 

L'homme : subtil, délicat, complexe, léger... un vrai mystère.

Tout d’abord, intéressons-nous à « Comment séduire un homme« , fabuleux site qui affiche ainsi d’entrée de jeu le thème central qui est le sien.

Et le site est prévoyant ; en effet, avant de séduire un homme, comment en trouver un de bien ? Excellente question, à laquelle est fournie une toute aussi formidable réponse.

Du coup, comment trouver un mec bien? Sachez qu’il y a des signes qui ne trompent pas. Le mec bien a des qualités bien particulières et il y a des endroits où on a plus de chances de le rencontrer que d’autres.

« Des signes qui ne trompent pas« . C’est du sûr à 100% les filles, alors suivez bien, surtout qu’on ne trouve pas le mec bien partout, attention, il a des endroits bien particuliers où traîner. En général, le mec bien défèque aux quatre coins de son territoire pour bien marquer que ce n’est que pour lui et ses congénères. Attention donc à ne pas marcher avec vos sandalettes dans l’un des coprolithes laissés par ces charmants garçons. Mais comment reconnaître le bougre au premier coup d’oeil ?

Le mec bien fait attention à lui. Il a une belle peau: pas d’UV à outrance (signe distinctif d’un homme superficiel) ni de boutons infectés (signe distinctif d’un homme négligé) et encore moins le teint pale (signe distinctif d’un pseudo artiste torturé)

Attention donc : le mec bien n’a rien à voir avec le fait d’être bien. Il a forcément un rayonnement de sa bonté sur son physique. Méfiance donc : si ses cheveux ne sont pas blonds et qu’il n’a pas un cheval sous lui, c’est probablement un fourbe. Et s’il a une rougeur sur la peau, c’est forcément un sinistre enculé. Parfois, le matin, le mec bien a un bouton de fièvre, et il ne peut que constater qu’aujourd’hui, il sera un connard. Et je ne vous parle pas des lépreux.

Tout comme ses ongles. Il ne se les ronge pas (signe distinctif des hommes stressés) et ils sont toujours propres.

L’homme bien n’est pas stressé, et ne travaille pas dans un milieu où il se salit les mains. L’homme bien travaille dans un bureau. Les ouvriers, ça reste quand même de potentiels suppôts de Lénine : autant les éviter comme la peste. Et puis bon, ils sont rarement riches : vous n’allez quand même pas coucher avec un pauvre !

Il n’a pas la pupille dilatée (signe distinctif d »un fan de substances illicites) et n »a pas de cernes (signe distinctif d »un accroc aux jeux vidéos)

Le mec bien n’a pas de cernes, il ne travaille donc jamais tard. Le mec bien est un branleur.

Le mec bien se cache partout. Il ne se fait pas remarquer donc les filles ne le voient pas forcement. Il est vrai que les filles fantasment davantage sur un bad boy ou un beau gosse.

Hé ho ! En début d’article, on nous vendait qu’il se cachait dans des endroits bien particuliers ; c’est quoi ce revirement, là, hop ? On nous aurait menti ? Il serait donc partout ? A noter que le mec bien ne fait pas fantasmer les filles. Allons donc jusqu’au bout du raisonnement : le mec bien, gentil et attentionné, il finit « meilleur pote« , et il écoute Micheline pleurer que Brandon est un con 5 fois par mois, tout en sachant que cette dernière restera avec « pour ne pas être toute seule« , et que si jamais Brandon la plaque pour Sylvie, celle avec les gros seins, elle viendra pleurer chez le mec bien qu’elle en a marre des salauds et qu’elle veut un type bien, avant d’aller entamer dès le lendemain une relation avec Gunthar, le vigile serbe psychotique du Franprix.

Justement, le site a aussi prévu le coup : Quels sont les bad boys à éviter ? 3 exemples !

 

Les Bad Boys : un gage constant de qualité

Non parce qu’il y a des bad boys fréquentables. Comme celui en photo pour illustrer l’article, le bien nommé Robert Patachon, alias Edward, le vampire dark-mais-kikinou-qui-boit-pas-de-sang-humain-et-qui-brille-au-soleil. Il est assez clair qu’il n’y a pas grand-chose à en craindre. A part ses sourcils, peut-être. Bref, quels sont les trois types de galopins à éviter, mesdemoiselles ?

Au début de votre relation, vous avez eu la surprise de constater qu’il vous avait menti sur certains « petits » points. Il avait des excuses plus ou moins convaincantes et vous avez laissé passer. Aujourd’hui, les mensonges sont de plus en plus gros et les excuses deviennent de moins en moins crédibles, si ce n’est inexistantes

Il faudrait donc éviter les menteurs ? Vous voulez dire, les mecs à qui, un jour vous demanderez « Mon choubidou, qu’est-ce que tu as regardé chez moi en premier ? Qu’est-ce que tu as préféré ? » et qui vous répondront « Tes yeux mon amour. Et j’ai beaucoup aimé ton sens de l’humour« .

Hé bin, ça va faire un sacré tri dans l’humanité.

La bonne réponse étant « Tes loches » suivi de « Quand tu as enfin arrêté de causer« . Ingénues que vous êtes. Mais donc, second bad boy à éviter ?

Le séducteur n’a qu’une chose en tête: entrer en contact ou être contacté par la gent féminine. C’est une obsession chez lui, il aime plaire, il sent que cela lui donne de l’importance. Il a comme un radar: dès qu’il voit ou qu’il sent qu’une fille lui plait un peu, il ne peut s’empêcher d’essayer de la faire craquer. Forcement, il en veut toujours plus et, un jour, il finit par vous tromper.

Le séducteur serait donc à éviter, tant il a l’habitude de foncer sur tout ce qui est vaguement féminin : en soirée, il bondit sur vos amies. En vacances, il passe son temps à offrir des verres au bar. A la montagne, il poursuit les chèvres en poussant des râles de jouissance ; en un mot comme en cent, il n’est pas sortable. A noter qu’il peut essayer de vous tromper discrètement, en vous pipotant un peu.

Il va également créer une espèce de  routine comme allonger sa journée de travail. Et quand il rentrera, il vous donnera plein de détails sur ce qui se serait passé au travail, ou pas. Un homme qui n’a rien à se reprocher ne s’amuse pas à raconter des choses très précises.

Notez la dernière phrase : un mâle innocent ne peut être précis. Il a beau essayer, il y a un champ de force qui l’en empêche ; s’il raconte une anecdote précise, c’est qu’il vous trompe. Par exemple, s’il vous explique que quand il était gamin, il avait un teckel prénommé Schnaps, c’est incroyablement suspect : ce petit enfoiré s’amuse à vous raconter des choses précises ! Il y a forcément baleine sous gravier ; était-ce un teckel ou bien une top-model suédoise ? S’appelait-elle vraiment Schnaps ? Avait-elle réellement uriné contre la balançoire du jardin ? Autant de question qui en disent long : une histoire trop précise est une histoire suspecte. Un homme est forcément grossier en toutes choses.

Contrairement à cette analyse, qui est très subtile.

Heureusement, dernier conseil pour vous mesdemoiselles, et dernier bad boy à éviter comme un rabouin dans le métro :

Le dealer ment sur ses journées de travail et sur la manière dont il règle ses factures. A part si vous êtes du même monde que lui, il ne vous avouera pas facilement ses activités. Il en va de même avec tous ceux qui ont des activités dangereuses et illégales (impliquant armes, prostitution etc.)

Le dealer. Oui, les filles, il faut éviter les dealers et les gens qui trempent dans des activités illégales, puisque curieusement, la relation devient vite compliquée, surtout lorsque Pedro vous demande si, par amour, vous ne voudriez pas prendre l’avion pour aller voir ses cousins colombiens en vacances à Londres, le tout en vous collant 600 grammes d’une mystérieuse poudre blanche dans le rectum.

Ça peut vous paraître une lapalissade, mais tout le monde ne lit pas « Comment séduire un homme » ; sinon, Florence Cassez se serait méfiée de ce mystérieux vendeur de voitures mexicain qui roulait en véhicules de luxe et disposait d’une formidable villa qui la nuit, résonnait de curieuses voix en provenance de la cave (un peu comme chez moi, en fait). Maintenant, vous voilà prévenues, mesdemoiselles.

 

Ah, si Florence avait lu "Comment séduire un homme" !

Alors évidemment, si jamais vous vous étiez déjà mise en couple avec un fameux dealer, et qu’un soir, après vous avoir avoué sa flamme, il avait ajouté « et si tu tentes de me plaquer, je te balance au fond de la Seine avec des chaussures en béton« , « Comment séduire un homme », qui est décidément un site bien prévoyant, vous propose 5 façons pour larguer son mec par SMS. Classe.

La manière la plus pratique de mettre un terme à une relation – surtout si elle fut de courte durée – c’est d’envoyer un texto.

Le texto, arme ultime : ainsi, on peut en quelques lignes, faire passer un message simple comme « Jean-Jacques, tu es une merde ;-) » ou « Boris, c’est fini entre nous, lolilol xptdr« . Le site n’explique pas comment, par la suite, réagir aux textos vengeurs ou demandant des explications plus poussées que des mâles pourraient envoyer. Ah si : il explique qu’il faut éteindre son portable.

Et donc, ça arrête les textos ? Je… heu… hem. Bon, on va faire comme si on avait rien lu.

A noter que dans les exemples de SMS types, visiblement, il y a obligation de faire des rimes ; bordel, plaquer son mec par texto, c’est déjà pas bien glorieux, mais alors en faisant du slam, c’est pire : on doit avoir l’impression de se faire jeter par Grand Corps Malade. Exemple :

J’eu aimé un homme autrefois mais depuis de l »eau a coulé sous les ponts

et je vais devoir lui faire part de ma désillusion.

Désolée mais l’envie de continuer à marcher à tes cotés

me manque désormais.

Bonne route.

Formidable SMS, qui permettra en sus de montrer à votre désormais ex que non seulement vous ne voulez plus de lui, mais visiblement vous avez aussi décidé de rejeter le passé antérieur en même temps. Si c’était un SMS pour plaquer Maître Capello ou Bertrand Renard, c’est donc doublement cruel. Sans-coeur !

Mais le SMS n’est pas seulement un outil de rupture, non, c’est désormais l’instrument culte de toute une génération (les filles ne niez pas : on sait que vous dragouillez par SMS, et pire encore, que vous relisez 20 fois chaque texto pour en faire 30 interprétations différentes – « Han il a dit « bises » et pas « bisous » !« ); il suffit pour s’en convaincre d’aller voir le site girls.fr, que vous aviez déjà découvert au travers d’un formidable roman photo ; cette fois-ci, figurez-vous que le diable de site prodigue aussi de formidables conseils pour que nos jeunes damoiselles arrivent à trouver l’homme qu’il leur faut, même en terrain difficile.

 

Je vous ai dit qu'il y avait un nouveau roman photo chez girls.fr ?

En effet, comment draguer en classe ? Il existe une méthode simple qui…

Attendez, attendez, on est en train d’apprendre à nos chères têtes blondes à dragouiller en cours plutôt qu’à écouter fidèlement les exploits de nos ancêtres les gaulois ? Voyons voir ça…

La meilleure technique de drague en cours est celle du texto.

Ho bordel. Avec en plus une petite illustration sur « Comment cacher son portable discretos derrière son agenda relevé pour que le prof, il puisse pas voir, hihihi« . Bon, je ne sais pas ce qui est le plus ennuyeux : qu’un site s’adressant aux adolescents leur recommande de ne rien branler en cours, ou qu’il ne soit pas foutu de savoir que les adolescents sont beaucoup trop bêtes pour être capables de se servir d’un téléphone discrètement en classe. On retrouve pêle-mêle :

- la méthode « huhu, j’ai mis le vibreur BZZZZZ y a que BZZZZZ moi BZZZZ qui BZZZZZ l’entend, BZZZZZ », méthode qui ne laisse que deux solutions à l’enseignant : soit un élève a un téléphone sur lui en vibreur, soit une élève est en train de prendre bien du plaisir avec son ami Yucki le petit canard. Attention : l’un et l’autre ne sont pas fondamentalement incompatibles.

- la méthode « hihi, je vais relever mon livre discrètement pour envoyer des textos de derrière« , méthode qui suppute qu’il existe un seul élève au monde qui ait besoin de poser son livre sur sa table de manière parfaitement verticale pour travailler et non pour planquer un truc louche.

- la méthode « héhé, je vais mettre le téléphone sur mes genoux, trop la feinte », méthode qui s’arrête sitôt qu’on entend le cliquetis du clavier ou le bruit du gros doigt plein de gras de l’adolescente contre son écran tactile, ou simplement que l’on constate qu’elle regarde incroyablement discrètement sous sa table en permanence.

Je rappelle aux enseignants la méthode brevetée : attendre que l’élève range discrètement son portable dans sa pochette/chaussette à votre approche (les adolescents trouvent cela à la mode, profitez-en) et dire « Je suppose que c’est votre gomme dans cette pochette ? » ; l’élève étant fondamentalement bête et mauvais menteur, il répondra « Heuuu oui, c’est ma gomme« . Dès lors, vous n’avez plus qu’à vous en saisir en vous exclamant « une si grosse gomme doit formidablement rebondir contre les murs !« . Ne vous reste plus qu’à savourer le cri de terreur du marmot, suivi de ses sourds sanglots qui compléteront à merveille le bruit de plastique explosant contre le mur où vous avez accroché cette si belle carte de l’Union Européenne. En cas d’élève rebelle, n’hésitez pas à vous défendre en invoquant le fait que vous étiez persuadé que c’était une gomme, puisqu’il vous l’avait dit. Et que vous ne pensiez pas qu’en sus d’amener du matériel interdit dans l’enceinte de l’établissement, ce brave élève oserait vous mentir. Vous pouvez dès lors vous poser en victime, en enseignant brisé à la confiance trahie. Avec un bon jeu d’acteur, vous pourrez même obtenir un congé pour vous en remettre.

Mais revenons à nos moutons : la drague. Puisque girls.fr vous propose des conseils pour séduire dans un autre lieu original : le cinéma.

Draguer au cinéma ?
Le cinéma est un lieu propice au rapprochement. C’est sans doute le contexte le plus adapté pour un premier baiser… à condition de déjà connaître son partenaire ! Comment faire alors ? C’est simple : avant que le film ne soit commencé, achète un pot de pop-corn salé et va t’asseoir à côté de ta cible. Croques-en un, et exclame-toi : « Beurk, je me suis trompée, ils sont salés! », tout en lui tendant ton pot : « Tu les veux ? Moi je n’aime pas quand ils sont salés… »

Excellent conseil. Même si c’est un coup à se prendre une balle dans la tête. Et ce n’est que justice. Par ailleurs, n’hésitez pas à choisir un film propice à l’emmerdement maximum : pour séduire, mieux vaut que l’autre ne vous réponde pas « ta gueule, j’écoute » lorsque vous lui susurrerez que vous l’aimez depuis toujours. La plupart des films français feront l’affaire, mais ceux impliquant Romain Duris sont d’autant plus recommandés.

 

Parce que parfois, "Chuuuut !" ne suffit pas

Mais girls.fr dispose de bien d’autres articles de qualité comme comment draguer un mec ? Et je ne résiste pas à l’envie de vous citer ce passage :

Parle par négations !
La suggestion ne concerne pas seulement le physique, cela vaut aussi pour ce que tu dis. Une petite technique, c’est de parler en utilisant la forme négative. Au lieu de lui dire : « Tu me plais », dis-lui « Je ne suis pas insensible à tes charmes. » Plutôt que « Tu veux boire un verre ce soir ? », dis-lui « Sache que je ne suis pas opposée à boire un verre avec toi… » Tu fais ainsi le premier pas, tout en lui donnant l’impression que c’est lui qui est en train de te conquérir.

Ça promet d’être compliqué.

« Bonjour mademoiselle, comment vous…
- Je ne vous salue pas.
- Je… ha. Il y a un problème ?
- Il n’y a pas de problème.
- Bon, alors ça va. Je me présente, je m’appelle Kevin, et vous ?
- Je ne m’appelle pas Jacqueline. »
0

Etc. Espérons que jamais ce site ne tombe entre de mauvaises mains.

« B’soir mad’moiselle, ça vous dirait une petite partie de jambes en l’air avec mes douzes potes et moi dans la cave de mon immeuble ?
- Non !
- Vas-y, comment tu nous chauffes avec tes négations ! Aaah, je l’ai toujours dit, elles disent non mais elles pensent oui ! Merci, girls.fr !
- Mais, mais au viol bordel ! »

0

Rassurez-vous, dans la série « Comment maquer votre adolescente avec un psychopathe« , girls.fr continue de faire très fort avec son test « ton mec est-il un manipulateur ? » ; une petite liste de question est proposée à la lectrice, et si elle répond « oui » à 16 interrogations sur 20, alors elle doit « se méfier« . En dessous , c’est tout bon, inutile d’avoir le moindre doute, la confiance est de mise. Même à 15 questions positives sur 20.

Misère.

Heureusement, d’autres sites relèvent le niveau, comme aufeminin.com et sa section pour les d’jeun’z, teemix. Ainsi, on trouve divers conseils pour que ces damoiselles attirent l’attention de nos jeunes éphèbes

La bonne attitude ?
Fais-toi remarquer grâce à de petits détails. Va dans votre café fétiche avec un bouquin (si possible que tu es vraiment en train de lire !), porte des boucles d’oreilles rigolotes ou un sac aux couleurs de ton groupe préféré…

Objectif ? Donner au garçon-de-tes-rêves un prétexte pour débuter la conversation. Tu es une fille qui a des passions (= tu es donc passionnante).

Il y a quand même des livres avec lesquels on ne rencontre personne

Mais oui, tout à fait ! Excellent conseil ! Attention en effet à bien choisir le livre que vous allez prendre, histoire de savoir de quoi il parle ; le coup classique est de se saisir à la volée d’un ouvrage de la bibliothèque familiale et de se retrouver bien embêtée ; cependant, cela n’empêche pas les rencontres :

« Salut, je peux m’asseoir là ?
- Oui, hihihi (vous êtes une fille qui lit Teemix, vous devez glousser)
- J’ai vu que tu lisais le même bouquin que moi. Il te plaît ?
- Heu… oui, je… j’aime bien le personnage central. Ses réactions, son point de vue, tout ça.
- Oui, moi aussi, il a un côté attachant. Je ne connais pas beaucoup de filles qui pensent comme toi. »
0

De là, la conversation s’engage doucement, les premiers échanges se font, on rit, on rêve, on parle de longues heures… Ah, vous avez bien fait votre choix avant de partir ! Ce « Mein Kampf » a l’air d’être un livre sympa pour être lu par un garçon si mignon!

Mais, tout cela parait bien loin de vous, et je vous comprends : à l’heure qu’il est, vous me lisez sur un ordinateur ou un quelconque support numérique et vous vous interrogez légitimement : depuis votre terminal, comment séduire, là, tout de suite ? Pas d’inquiétudes mesdemoiselles, tout est prévu : elleraconte.com vous propose 9 trucs pour draguer via le net !

Conseil N°4 :
Personne ne vous interdira de chasser plusieurs lapins à la fois, au contraire multipliez vos chances, en revanche, n’hésitez pas à vous noter toutes les infos sur chaque profils. Car rien de plus désolant de se mêler les pinceaux ou de plus se souvenir dès le lendemain. (ex : Thomas aime les voitures et le rnb, mais déteste l’hypocrisie…)

Ah oui, prenez des notes, parce que je ne sais pas qui est ce Thomas, mais il m’a tout l’air d’être un personnage fondamentalement complexe ; les voitures, le rnb… ah, que de songes érotiques vous attendent à l’idée de le retrouver à bord de sa 206 tunée ! Par ailleurs, n’oubliez pas mesdemoiselles : une personne qui se définit, comme 98% des candidats de télé-réalité par « je déteste l’hypocrisie » est une personne qui n’a aucune existence tangible. Non parce que ce poncif, mine de rien, revient à se définir comme « détestant se faire attaquer au lance-flamme » ou « ne pas aimer se faire traiter de porc borgne dans le dos« . On appelle ça une lapalissade. Pour le coup, je pense qu’il y a moyen de se passer de notes pour Thomas. En fait, je pense qu’il y a même moyen de se passer de Thomas.

Conseil N°8 :
Ne bluffer pas votre futur conquête par une fausse photo d’une top modèle. Mettez une vraie photo de vous.

C’est vrai. Vous devriez avoir honte de faire ça les filles, c’est quand même scandaleux, et le respect de l’autre ? Laissez-moi vous copier/coller ma dernière conversation avec une jeune fille qui avait essayé de me faire le coup.

« Puce74 – Tu me trouv joli sur mon avatar ?
Odin_Connor – Pour une fille de 16 ans, tu me parais un peu vieille.
Puce74 – …
Odin_Connor – Tu me fais surtout penser à Anna Semenovitch. Je pense que tu bluffes.
Puce74 – k lol c pas ma vrai foto. Atta je la met.
Odin_Connor – Hmmm.
Puce 74 – Tu aime pas ?
Odin_Connor – Si, tu es splendide. Dis donc, tu fais plus que 16 ans, mais pas de partout, c’est rigolo
Puce74 – *smiley lol qui clignote*
Puce74 – C’ ta vrai photo toi ossi ?
Odin_Connor – Bien sûr que c’est ma vraie photo.
Puce74 – On s’est déjà vus ?
Odin_Connor – Oui, je passe à la télé des fois. Je fais une pub dans laquelle John Malkovitch essaie de me tirer mes capsules de kawa. Là sur l’avatar, c’est une photo prise par un pote pendant que je bois mon café.
Puce74 – Jon ki ?
Odin_Connor – Un mec qui connait Justin Bieber. Sinon, tu aimes le café ? Je t’invite à en prendre un. Tu vas voir, j’ai toujours un super sucre en poudre sur moi. Une fois dans ton café, tu verras, tu vas adorer. »
0

La liste des conseils est encore longue et nous pourrions continuer des heures ; mais je vous laisse découvrir la suite seules, mesdemoiselles.

Comme quoi, on pourra dire que les sites de conseils de drague pour les hommes sont ridicules et sexistes.

Mais finalement, il semblerait que les femmes aient enfin réussi à atteindre la parité, au moins dans ce domaine.

Bravo, mesdames.

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 6 416 autres abonnés