La réussite sociale passe par d’innombrables voies, plus ou moins obscures selon les points de vue des sociétés qui les contemplent ; ainsi, si dans la nôtre un homme qui brise le crâne de son voisin avant d’uriner sur sa dépouille n’est guère perçu que comme un vulgaire galopin, à l’inverse, les groupuscules vikings (peu répandus de nos jours, leur déclin allant de pair avec celui des monastères francs et de leurs habitants à violer) l’idolâtrent et méprisent l’homme dont la vie consisterait à prendre du poids en faisant masser ses flasques bourrelets par un bain à bulles hors de prix.

C’est en partie pour cela qu’une voie a été plus ou moins fermée depuis des années, considérée comme étant vouée à l’échec (à l’instar de celle de ministre de l’économie), et effacée de tous les cursus qui se respectent (je ne parle donc évidemment pas des Schools of Management & autres crypto-centres de formation où l’on ne gagne même pas sa cravate de chef en se battant dans une arène) : je veux bien sûr parler de la carrière de ninja.

Bien qu’encore présent dans la mémoire collective, et particulièrement au cinéma dont le ninja est un élément redondant (Le Ninja Blanc, Ninja Assassin, le Ninja de Beverly Hills, Les Ninjas se déchaînent ou plus récemment Les trois Mousquetaires – 3D) – et ridicule – le ninja tend à disparaître dans nos sociétés occidentales, même si certains affirment qu’en fait, il ne serait jamais vraiment tout à fait apparu (probablement de bien mauvaises langues, de piètres historiens et de médiocres cinéphiles, voire les trois à la fois).

Heureusement, certains, profitant des embruns de liberté fouettant le visage des internautes surfant sur les flots déchaînes du web ont décidé d’agir, et d’en finir avec cette odieuse injustice. C’est probablement ainsi qu’est né le site "ausujet.com", sorte de wikipédia des tutoriels (souvent tapés par un seul individu visiblement… différent) qui vous permettra d’apprendre très sérieusement, entre autres, à faire pousser vos cheveux plus vite, à construire un igloo, ou encore comment survivre à 2012 (d’où l’igloo). Mais surtout, c’est ainsi que vous allez trouver le top du top des tutoriels, de ceux qui vous font pleurer de bonheur lorsque vous les trouvez :

Comment devenir un ninja ?

N'hésitez pas à demander à votre maman de vous broder votre costume

Une excellente question ; étudions-la ensemble.

Comment devenir un ninja? Qu’est-ce qu’un ninja? Un vrai ninja n’est pas seulement quelqu’un qui est vêtu de noirs, descend du plafond et découpe tout le monde en morceaux! 

C’est vrai. Le ninja a d’autres hobbies  : il aime manger des pâtes avec des baguettes, sauter d’arbre en arbre, et jouer au Trivial Pursuit avec ses amis (même s’il est très mauvais, car il n’est pas facile de répondre quand on a un collant sur la bouche : dure est la voie du ninja). Tous ces raccourcis ne sont que les fruits des préjugés tournant autour de ces sympathiques personnages et grossis par la lentille déformante des médias : on oublie trop souvent que le ninja a aussi une famille, des amis, et parfois même un chien prénommé Scrappy à qui il fait les gros yeux (mais les gros yeux ninjas) lorsqu’il souille le tapis du salon, celui sous lequel il y a la cache d’armes secrètes.

Ho, et je passe sur le "vêtu de noirs" et autres choses du même acabit n’ayant aucun sens à première vue et pourtant, c’est arrivé à des gens très bien comme mon honorable ancêtre, Archibald De Saint-Connard, esclavagiste et tanneur de son état.

Les Ninjas ont été présent depuis au moins le 14ème siècle, quand la guérilla dans le Japon féodal forçait à l’espionnage et aux assassinats – Activités que les samurai ne feraient pas parce que cela étaient interdit par le Bushido, le code samouraï. Les Ninjas étaient formés pour être des maitres espions, des assassins et des guerriers spécialisés, à la fois pour et contre l’ennemi.

Je ne comprends pas bien le concept de "pour et contre l’ennemi". Ou alors, peut-être y a t-il un intérêt particulier à former des mecs "pour l’ennemi", mais je ne le saisis pas bien. Probablement que le ninja peut être offert en cadeau à autrui, un peu comme une sorte de Ferrero Rocher. Mais qui court en slip sur le toit toute la nuit.

Hmmm, je crois que je commence à voir le concept de refiler des ninjas à ses ennemis.

Alors que certains aspects du ninja peuvent être obsolètes de nos jours, les principes et les techniques utilisés restent précieuses pour toute personne qui veut apprendre et émuler la voie du ninja (ninpō). 

C’est vrai que du coup, sans guerre à mener ou d’assassinat à effectuer, le ninja risque en effet d’être vaguement obsolète. Ce serait un peu comme un cadre – tireur d’élite ; au service compta, il ne risque pas d’avoir une grande utilité de ses compétences, à part peut-être pour impressionner Jocelyne, des ressources humaines à la machine à café : "Regardez Jocelyne, je vais jeter mon gobelet dans la poubelle d’ici, hop ! – Hooo Gérard, vous êtes si fort ! C’est tellement excitant, hihihi ! Pas autant qu’un bilan annuel, mais tout de même !".

Mais visiblement, non, nous dit le site : tout cela reste précieux ; on imagine déjà les incroyables avantages qu’il y a à avoir un ninja au bureau : il peut lancer des post-it à toute vitesse tel de véloces shurikens, couvrant l’open-space de messages tels que "Réunion à 11h", "François, le patron veut le dossier Dupontois avant 17h" ou "Maurice, rends-moi l’agrafeuse". Il peut aussi se mettre en tailleur sur sa chaise de bureau, ce qui est quand même trop classe.

Vous devez remplir toutes les étapes pour devenir un maitre ninja.

Nous sommes tout ouïe. Dites nous comment devenir des maîtres ninjas, amis de "Ausujet" ; c’est qu’on ne voudrait pas passer pour des rigolos, ou pire, pour de simples ninjas ; on veut au moins une maîtrise (rappelons que la maîtrise ninja étant alignée sur la réforme LMD, elle équivaut à un Bac +5 à Pôle Emploi).

Comment reconnaître un maître ninja d'un débutant ? C'est facile : sur cette image, un maître vénérable pose pour vous

Commençons, donc à explorer ce bel article plus avant.

Décidez d’une série d’idées, de morale et de philosophies que vous pouvez vraiment utiliser comme guide pour vivre.Contrairement à la croyance populaire, les ninjas n’étaient pas toujours des tueurs au sang-froid qui faisaient les choses que les samouraï refusaient de faire. Dans la plupart des cas les samouraïs sans maître (les Ronin) sont ceux qui ont causé la plupart des crimes dans le Japon féodal. Les Ninjas venaient de tous les horizons. La plupart des ninjas utilisaient principalement leurs compétences pour se maintenir en vie et pour protéger leurs familles. Certaines familles ninja cependant étaient à la solde d’un seigneur, ou se tenaient isolée au sein de leur propre clan. Décidez ce que vous voulez faire en premier.

Ce… que faire en premier ? C’est-à-dire ? Choisir un seigneur par exemple ? Ça va être un peu compliqué.

"Seigneur Bertier ! Je mets ma lame à votre service !
- Robert ? Qu’est-ce que vous foutez en…
- Ne déclinez pas mon offre ! Ma lame, ma vie, je les mets à votre service !
- C’est-à-dire qu’ici, on fabrique des roues de camion. On a pas grand chose à faire d’un nin…
- Je peux tailler des pneus, Bertier-sama !
- Bon allez, cassez-vous de mon bureau, et trouvez-vous des collants plus larges, ça vous boudine mon vieux."

0

Bref, on va donc dire que vous allez être un ninja free-lance. Un ninja auto-entrepreneur (profession libérale déclarée à l’URSSAF), si vous voulez. Ne vous reste plus qu’à vous trouver une morale ou une philosophie qui vous guide : vous pouvez ainsi être un ninja amateur de Descartes (ou plutôt amateur de Kant, auquel cas on parle de "ninja-idéaliste-transcendental"), un ninja proudhonien ou même un ninja existentialiste si vous êtes taquin (strabisme non inclus). N’oubliez pas que vous pouvez aussi suivre d’autres voies plus classiques, telles que ninja centriste, ninja nazi, ninja coco, ou même ninja chevènementiste (mais là ça devient vraiment compliqué).

Vous avez choisi la voie que vous allez suivre ? Fort bien ; passons donc à la suite de ce fameux tutoriel.

Ne divulguez jamais que vous êtes un ninja.

D’abord, parce que tout le monde risque, curieusement, de se foutre de votre gueule (le monde est rempli d’intolérants), et ensuite parce que :

Un ninja doit être capable de fonctionner comme un espion, ce qui signifie que vous ne pouvez pas révéler votre statut d’aspirant ninja, ou bien personne ne vous fera confiance.

C’est vrai que ça se tient : personnellement, si un mec venait me voir en m’avouant être un ninja, je serais tenté de ne pas lui faire confiance. Je serais aussi tenté de lui éclater la tête contre mon bureau jusqu’à ce qu’il avoue l’odieux mensonge, avant de le fourrer dans le coffre de ma voiture direction Sainte-Anne, mais bon, sait-on jamais : si c’est un vrai ninja, il pourrait se défendre.

C’est pour ça qu’on a inventé le taser, d’ailleurs, qui est un peu au ninja ce que la kryptonite est à Superman.

"J'aime l'odeur du ninja grillé au petit matin !"

Ne vous habillez pas de manière stéréotypés comme les autres ninjas

Je ne comprends pas : un ninja ne doit pas s’habiller en ninja ? Est-ce à dire que les autres ninjas sont de mauvais ninjas, puisqu’ils s’habillent en eux-mêmes ? Suis-je vraiment en train de lire un tutoriel sur l’art de devenir un ninja ? Autant de questions qui font naître sur mes tempes bien des gouttes de sueur.

Les ninjas se déguisaient généralement pour porter la même tenue que leurs victimes (ils n’étaient donc pas forcément vêtus de noir) afin de semer la confusion.

C’est d’ailleurs comme ça que l’on savait reconnaître les ninjas : quand un type se sentait menacé par ces fameux assassins, il arborait alors une immonde chemise à fleurs ; le ninja s’habillant comme sa victime, il n’y avait plus qu’à attendre de voir se pointer un autre type aussi mal fagoté pour le passer à tabac à coups de bottin. Cette incapacité totale à s’adapter au monde extérieur et leur absence complète de personnalité ont provoqué en grande partie l’extinction des ninjas ; cependant, on retrouve chez certains êtres la trace de l’ADN des êtres de la nuit, puisque l’on constate dans cette descendance qui s’ignore cette capacité à ne pas savoir se fringuer correctement et à porter n’importe quoi pourvu que l’on essaie de ressembler à une personne en particulier. Ces êtres lourdement handicapés socialement deviennent souvent des fans de Claude François ou de Johnny pour les garçons, et des tenancières de blog girly mode pour les filles. L’héritage des ninjas est lourd dans le patrimoine génétique.

Si vous portez des vêtements de ninja, l’idée est de ne jamais laisser personne vous voir avec ceux ci.

Encore une fois, je soupçonne que ça ait un vague rapport avec le fait d’avoir l’air con. Aller au bureau en collant noir et cagoule n’est pas l’idée du siècle. Surtout à l’heure des lois sur la burqa, mais passons (le ninja est persécuté par la justice de son propre pays).

Apprenez à vous déplacer furtivement. Devenez adeptes de l’invisibilité sociale et physique et du silence total.

Beaucoup d’amateurs de ninjas disposent d’ores et déjà de ce pouvoir : personne ne les remarque ou ne leur parle. On les appelle des otakus.

Marchez en silence. Apprenez à revêtir les vêtements appropriés au moment approprié.

Par exemple, quand vous mettre tout nu ou non. J’ai par exemple bien connu un type qui dirigeait un important fonds monétaire, il n’aurait jamais pu être un ninja.

Fondez vous dans le décor, et n’attirez pas l’attention sur vous-même en aucune façon. Parfois, cela signifie être quelqu’un de sociable et amical car dans le monde moderne, une personne qui boude tranquillement dans son coin éveille suspicion et est soigneusement surveillée.

Vous ne le saviez peut-être pas, mais si : quand vous partez bouder, vous êtes soigneusement surveillés ; mesdemoiselles, vous qui appréciez cette attitude, sachez donc que dans nos sociétés, il y a des brigades anti-boudins (mais non, pas ceux-là : sinon, comment expliqueriez-vous la seule existence de Lara Fabian ? Cela dit, attendez, maintenant que j’y pense ; elle existe encore ?), et sitôt que vous commencez à faire la moue dans votre coin, on vous fait surveiller. Essayez ce soir dans votre voiture : faites la grimace dans votre rétroviseur, et voyez comme deux mystérieuses automobiles noires vont surgir, à trois véhicules derrière-vous, empruntant curieusement le même chemin que vous sur de longs kilomètres : les brigades anti-boudins. Qu’est-ce qu’on en apprend avec ausujet.com !

Développez et conservez un corps de ninja. Cela ne signifie pas nécessairement devenir mince et musclé, mais entrainez votre endurance, agilité, votre force et votre flexibilité. Votre corps est un outil – aussi longtemps qu’il peut exercer les fonctions d’un ninja, il est un outil précieux. En fait, devenir trop apte peut être quelque chose de contre productif, surtout si vous vous démarquez comme étant la seule personne mince ou musclée dans la pièce.

Oui, faites bien attention : vous pourriez vite vous faire repérer ; un type mince et musclé, c’est suspect. Surtout quand c’est le seul de la pièce ; en même temps, si vous arrêtiez de fréquenter le concours annuel du plus gros mangeur de kebabs, ça n’arriverait pas. Enfin rassurez-vous : si vous adulez les ninjas et suivez des tutoriels sur internet pour le devenir, il y a peu de chances que vous finissiez trop sveltes ; ouf : votre camouflage est sauf.

Un maître de l'infiltration en plein exercice

Sachez comment vous échapper. Peu importe où vous êtes, vous devez savoir comment sortir de la situation aussi vite et aussi anonymement que possible. Ceci est une compétence essentielle pour un ninja, en particulier lors de l’exécution de missions. 

N’hésitez pas à vous entraîner : balancer des fumigènes dans la queue chez Monoprix, quitter le bureau à l’aide d’une arbalète lance-grappin, ou même jeter des pétards sur les employés de la Poste avant de vous enfuir avec votre colis (pensez à utiliser une mèche durant environ une demie-heure le temps qu’ils retrouvent votre carton) dans un rire diabolique, tous les prétextes sont bons pour devenir un roi de l’évasion. Vous ne devez jamais être pris. Jamais.

Et si vous l’êtes, avalez vos collants. Curieusement, si vous ne mourrez pas étouffé, vous succomberez à un empoisonnement des plus original.

Lorsque vous vous échappez, efforcez vous de ne laisser aucune trace derrière vous. Une façon que les ninjas accomplissaient ceci dans le passé était avec des ashiko, des patins de bois porté sur leur fond de leurs chaussures et sculptée pour ressembler à la patte d’un animal ou d’un pied d’enfant afin que les empreintes du ninja ne soient pas remarqué.

La technique des empreintes d’enfants a été arrêtée tardivement, suite à divers quiproquos impliquant des ninjas rusés en fuite et des pédophiles amateurs de pistage (et souvent eux aussi en fuite). Les ninjas belges ont particulièrement souffert de ces malentendus dans les années 1995-1996.

Apprenez et pratiquez la voie du ninja (ninpō, 忍法) et les ninjutsu (忍術, techniques du ninja):

  • Seishin-teki kyōyō (raffinement spirituel)
  • Taijutsu (combat sans arme, utilisant son propre corps comme seule arme)
  • Kenjutsu (combat à l’épée)
  • Bōjutsu (combat avec le bâton)
  • Shurikenjutsu (combat avec les shurikens)
  • Sōjutsu (combat avec la lance)
  • Naginatajutsu (combat avec la faucille et chaîne)
  • Sui-ren (techniques de combat aquatique et de natation)
  • Bōryaku (tactique)
  • Chōhō (espionage)
  • Intonjutsu (furtivité, camouflage et évasion)
  • Tenmon (météorologie)
  • Kusarigamajutsu (Combat avec le kusarigama)
  • Kayakujutsu (pyrotechnie et explosifs)
  • Hensōjutsu (déguisement & usurpation d’identité)
  • Chi-mon (géographie)
  • Shinobi-iri (furtivité et méthode d’intrusion)
  • Bajutsu (Équitation)

Petit rappel : vous êtes supposés apprendre tout cela tout seul, comme ça, hop, au pied levé, et depuis chez vous pour ne pas vous faire repérer. On pourrait donc résumer cette étape par "devenez un ninja". Quel puissant tutoriel.

Amis étudiants, vous progresserez plus vite que les autres : apprendre l’équitation et maîtriser les explosifs depuis votre studio de 9m² ou votre chambre chez vos parents sans vous faire repérer par ces derniers (qui font partie des brigades anti-boudins en plus, c’est connu) vous formera à la dure aux arts de la furtivité et du mensonge.

"Mais non maman, ce n’est pas un cheval, c’est… heu… ma copine. Voilà.
- Ho, excusez-moi, je vous avais pris pour un équidé. Désolé mademoiselle ; mais je vous ai déjà vue, non ? J’adore ce que vous faites dans Sex & The City !"

0

Et, non, je n’exagère pas, puisque l’on lit bien plus bas :

Le silence est d’or. Votre décision de vivre selon le ninpo et de pratiquer le ninjutsu n’est pas et ne devrait pas être connus du public. Une première responsabilité est d’apprendre et de pratiquer le ninjutsu dans le secret, et en privé. Après tout, on ne peut pas être un maître espion si l’on ne peut pas garder quelque chose qu’aussi simple que son identité secrète caché à ceux qui nous entourent (même si on vit avec eux.).

Voilà qui promet, donc.

L'équitation, un sport aisé en intérieur pour qui y met un peu de bonne volonté

Apprenez à contrôler les gens et à manipuler les événements non pas par la force, mais par des mots et des actions. En tant que ninja moderne, vous devriez être en mesure d’obtenir un objectif sans avoir à recourir à toute forme de violence. Utilisez les désirs, besoins des gens contre eux même. Les humains ont besoin de sécurité, richesse, fierté, pouvoir et de voir leurs désirs et leurs besoins satisfaits. Il s’agit d’une capacité clé dans la plupart sinon tous les événements.

Manipulez-les en leur proposant du pognon, ou un CDI par exemple.

Ah, attendez, c’est exactement ce que je fais ; le MEDEF doit donc être un foutu dojo secret qui s’ignore.

Nourrissez votre esprit. Les ninjas étaient souvent très bien instruit. Avec la connaissance vient le pouvoir et cela peut vous aider à devenir plus ingénieux et aussi à vous aider à vous fondre plus facilement dans le décor.

En même temps, avec ce tutoriel, je pense que ça revient à manger du fromage moisi.

Apprenez à ne rien laisser vous distraire. Un ninja doit être calme et concentré, car si quelque chose est autorisé à devenir une distraction, il pourrait probablement être amener à se faire capturer, être blessé ou même tué.

Si et seulement si le monde en avait quelque chose à foutre ; la plupart du temps, quand on attrape un ninja en mission, au XXIe siècle, on se contente de le passer à tabac, de lui voler sa tenue moulante et de le coller dans une poubelle jusqu’à ce qu’il pleure très fort en serrant contre lui ses figurines de One Piece.

Mais comme ce tutoriel n’est point chiche en bons conseils, voici en sus quelques propos répertoriés dans la catégorie "Astuces"

Le Ninpo (la voie du ninja) ainsi que les ninjuts (techniques du ninja) sont une quête permanente. On ne peut jamais totalement maîtriser quelque chose. Il y a toujours place à l’amélioration. Ne vous attendez pas à devenir un vrai ninja en une semaine

Devenir ninja, c’est un travail sérieux. Pas comme devenir un pokémon ou un consultant. Heureusement, même si tout cela ne se fait pas en une semaine, tout tient sur une page de ausujet.com pouvant être parcourue en moins de 3 minutes. Les choses sont tout de même bien faites.

Les femmes sont appelées kunoichi et historiquement, ont été formés différemment,

Le maître ninja derrière ce sujet connait visiblement bien mal les femelles (c’est normal, choisir sa voie demande des sacrifices), qui sont surtout formées différemment génétiquement plutôt qu’historiquement.

Méditez sur ce dicton d’un grand maitre ninja. "La voie du ninja est celle de l’endurance, de la survie et de la victoire sur tout ce qui veut le détruire."

C’est tout le problème avec les dictons des grands maîtres ninjas : on ne sait pas à qui les attribuer, puisque par définition, leur identité est secrète. Cela permet aussi de leur en attribuer toutes sortes, puisque tout le monde peut ainsi potentiellement être un maître ninja. Je vous propose donc en sus les citations suivantes :

  • "La voie du ninja est droite, mais la pente est dure" – Le grand maître des ninjas du Poitou
  • "Un ninja, ça va, c’est quand il y en a plusieurs que ça pose des problèmes" – Un célèbre ninja à la convention annuelle des ninjas de droite (on les reconnait facilement, ils se font des cagoules avec des pulls en cachemire)
  • "Le ninja qui grimpe sur la muraille de Chine obtient la bravitude" – La grande maîtresse des ninjas du Poitou

Oui, il y a beaucoup de ninjas dans le Poitou, tant et si bien que cela a tourné plusieurs fois à la guerre civile et au bain de sang dans l’histoire locale, mais comme ce sont des guerres ninjas, personne ne remarque rien. Quant aux remarques sur les ninjas en surnombre à l’occasion d’une convention de ninjas, on conviendra aisément que ces mystérieux assassins possèdent un certain sens du ridicule de l’ironie.

Dans le Poitou, même les baudets maîtrisent l'art du déguisement

Enfin, passons à la dernière rubrique de ce tutoriel : les avertissements. Car non, devenir un ninja n’est pas dénué de risques, aussi faut-il prendre quelques précautions.

N’utilisez pas vos compétences de ninja pour faire de la violence gratuite!

Ah oui, hein, dites donc, bande de petits fripons ! Le ninja ne s’amuse pas à violenter autrui pour le plaisir ! Non, s’il apprend le métier d’assassin, c’est pour faire de la violence payante. Et ça, c’est vachement plus éthique. Merci, maître ninja derrière ces lignes.

Rappelez-vous que le type de ninja que vous voyez dans les films et à la télévision sont souvent pratiquement impossible à devenir. Les ninjas dans les films et dans la réalité sont très différents.

Excellent conseil : n’essayez pas de devenir un ninja comme on en voit dans les films ; visez plutôt les ninjas du monde réel (je suis sûr que vous avez déjà des tonnes de modèles en tête). Par exemple, les ninjas obèses de la japan expo font d’excellents sujets ; mais attention, vous ne pourrez pas leur ressembler en une semaine : il vous faudra au moins 3 années sous perfusion de chips pour atteindre leur niveau !

Si vos motivations pour devenir ninja impliquent une des caractéristiques suivantes: provoquer et s’engager dans des affrontements ouverts physique, pour la notoriété, ou uniquement pour se venger et pour blesser alors vous ne deviendrez jamais un ninja, juste un individu plein de colère dans des vêtements sombres couvrant son visage. Il y a une grande et distincte différence.

Moi qui croyais que les ninjas ne s’habillaient pas dans des vêtements sombres, j’ai dû mal comprendre. En tout cas, oui : ne devenez pas ninja sous le coup de la colère, devenez un ninja parce que vous êtes un gros otaku asocial. Là, c’est possible, il n’y a aucun empêchement.

Au cours de votre formation, il n’y a rien de mieux que de faire un vrai test réel, cependant, si vous tentez de vous enfuir, d’affronter et / ou de combattre les forces de polices ou de vous engager dans toute autre activité criminelle pour tester vos compétences en ninjutsu: ‘il faut être vraiment prêt à accepter les conséquences de vos actions. 

Encore une fois : moi qui croyais qu’il ne fallait pas provoquer et s’engager dans des affrontements ouverts pour devenir un ninja, bon. A noter que le ninja se doit d’assumer ses actions : quand il se fera transformer en passoire par quelques coups de fusil à pompe bien ajusté alors qu’il tentait de courir sur les murs en jetant des shurikens, il ne viendra pas pleurer que c’est pas juste, dans les films, ils parent les plombs avec leur katana. Idem, il faudra être fort lorsqu’il rencontrera Gunthar dans les douches de Fleury-Mérogis, soucieux de découvrir la souplesse légendaire du peuple de la nuit (c’est le côté ethnologue de Gunthar).

La plupart des armes ninja sont définies comme illégales, soyez prêt à vous en débarrasser rapidement. Ne transportez jamais quoi que ce soit que vous n’êtes pas prêt à laisser derrière pour la réussite de la mission, ou pour éviter les ennuis quand vous être pris. S’habiller tout en noir et avec avec le visage cagoulé alarmera tout le monde si vous êtes repéré.

Ainsi, n’emmenez par exemple jamais votre amour propre en mission.

N’utilisez jamais vos compétences ninja pour nuire aux animaux, ou pour vous introduire dans les maisons des gens.

Le ninja aime la nature et respecte la loi. Tuer les gens, c’est bien, les animaux, c’est mal. Il ne s’introduit pas dans les maisons des gens, parce que c’est très impoli ; niveau assassinat et vols, en fait, ça m’a un peu l’air d’être des tanches en fait. "Non mais j’ai pas pu tuer ma victime, elle était chez elle  toute la journée !" ; ainsi, les nerdz et autres associaux sont parfaitement immunisés aux attaques de ninjas.

Les ninjas ne portent pas de couleurs vives (orange, rouge). il est plus avisé que vous portiez des couleurs plus sombres pour vous fondre dans l’obscurité.

C’est vraiment de la discrimination. Les roux sont des gens comme les autres : eux aussi ont le droit de se ridiculiser, nom de nom.

Désolé mec, tu ne pourras pas être un ninja. A la place, tu devras devenir médecin ou avocat, gros nase.

Cela dit, pour terminer, rien de mieux qu’une petite liste des choses nécessaires à tout bon ninja toujours selon le site :

  • Katana
Ok, ça se tient. Même si, bêtement, j’aurais pensé que le ninja utilisait plutôt des armes de son époque.
  • Un costume Noir, bleu foncé, ou gris. Choisissez le bleu foncé ou gris si vous êtes dans des zones sans obscurité complète.
Raaaah, mais alors il faut le porter ce costume ou non ? Je m’y perds, moi !
  • Shurikens
D’accord, le katana pour tataner en combat rapproché, et les shurikens pour la distance. Ok (même si pour le coup, tout le monde saura que c’est un type qui se prend pour un ninja qui a fait le coup)
  • Entraînement en arts martiaux
Ok.
  • Kunaï (Dague)
Des fois que des grands vous rackettent votre katana à la sortie du collège.
  • Nunchaku de combat
Non mais on le range où ?
  • Cours de Nunchaku
Oui parce que le sortir pour se péter tous les doigts, c’est un peu con en fait. Ah, on me souffle en coulisse que se déguiser en ninja aussi.
  • Cours de Self Défense
Parce qu’on ne peut pas se défendre avec des arts martiaux, un nunchaku, une dague, des shurikens et un katana ?
  • Sabre Japonais
Aussi appelé "katana". Avec autant de trucs inutiles sur lui, au moindre mouvement, le malheureux doit faire "KLONG-KLONG" ; l’art de la discrétion m’est définitivement étranger.
  • Cours de Parkour
D’accord.
  • Sabre ninja
Un troisième, des fois qu’un mec vous ait pas encore repéré avec votre quintal de métaux en bazar sur vous façon rappeur west-coast.
  • Ninjatō
Qui, pour information, est encore un sabre. Ça fait 4. Ce n’est plus un ninja, c’est un quincaillier volant.
  • Boken
Une épée en bois. Pratique pour combattre des ennemis en carton, par exemple (je soupçonne certains centre de tris de La Poste d’entraîner des armées entières de ninjas sur leurs colis)
  • cours de kung fu
  • cours de judo
  • cours de freerung
  • cours de karaté

Je ne sais pas ce qu’est du freerung, mais je suppose que ça a un vague rapport avec le free-run ; et pour le reste, voilà qui devrait achever de vous permettre de vous défendre passées vos 36 heures d’entrainement quotidiens dans les différents arts de combats (et encore, on a pas parlé des techniques évoquées plus haut, du genre apprentissage de l’espionnage, des explosifs, et autres folles aventures)

Voilà, fiers lecteurs ! Vous voilà parés à devenir de fiers ninjas, courant sur les toits de nos cités nocturnement en quête d’odieux forfaits à accomplir, alors que le jour, vous feindrez de ne rien savoir de ce vol de collants dans la boutique Dim du centre-ville dont parlent tous les journaux.

D’ailleurs, il se trouve que je…

Je…

Attendez, une ombre à ma fenêtre ; bon sang, je n’aurais jamais dû taper cet article au bureau : ils peuvent m’atteindre !